<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/42503ff78874.css" type="text/css" media="screen, projection">

Cracco in Galleria, entre décors d'époque et design contemporain

Cinq étages dans le « salon de Milan », superbement restaurés par le cabinet Peregalli, pour le nouveau restaurant de Carlo Cracco

Cracco in Galleria, entre décors d'époque et design contemporain

Cracco in Galleria représente le projet ambitieux du chef étoilé Carlo Cracco de restituer à la galerie Vittorio Emanuele II son rôle de « salon de Milan ».

L'implantation est répartie sur cinq étages, réunissant dans le même bâtiment un café avec un bistrot, un restaurant, une cave et un salon privé pour des occasions spéciales.

L'entrée au rez-de-chaussée mène au bistrot où les murs en stuc, peints à la main avec un motif damassé, rappellent les dessins de Fortuny ; un sol en mosaïque et un grand comptoir-bar datant de la fin du 19ème siècle ont été ajoutés pour enrichir l'ambiance.

Au premier étage, vous êtes accueillis par un espace décoré de boiseries dans des tons gris-bleu et par un papier peint à grandes corolles florales qui mène au restaurant, deux salles donnant sur la galerie dans lesquelles de précieuses céramiques de Lucio Fontana ornent les murs dans une élégante mise en place, un hommage à l'architecte milanais Gio Ponti dans la conception des porcelaines et des cristaux.

La Sala Mengoni au dernier étage, à quelques minutes à peine du Dôme de la Galerie, est réservée aux occasions spéciales. Enfin, au sous-sol, la cave, tel un coffre secret aux murs de laque rouge et aux étagères en épicéa, abrite plus de 2 000 étiquettes et plus de dix mille bouteilles.

Les stucs, lésènes et bas-reliefs, d'une architecture précieuse de la seconde moitié du XIXe siècle, se fondent dans des détails plus contemporains grâce à la rénovation raffinée des architectes Laura Sartori Rimini et Roberto Peregalli.

Comme expression du style raffiné milanais, le choix du carreau quatre fois courbe Triennale - design Gio Ponti et Alberto Rosselli pour Marazzi en 1960, utilisé dans un puzzle de couleurs - Ivoire, Ocre, Noir - pour revêtir toutes les cuisines présentes dans chacun des cinq étages.

Dans les salles de bains élégantes, le grès imitation marbre Allmarble de Marazzi, dans les finitions brillantes Saint Laurent et Statuario, dialogue savamment avec le marbre naturel auquel il est juxtaposé tandis que le grès cérame imitation pierre Mystone Lavagna a été choisi pour les revêtements de sol de tous les locaux techniques, y compris les cuisines.

Concepteurs : Roberto Peregalli, Laura Sartori Rimini - cabinet Peregalli Milano

Pourraient vous intéresser aussi..

Collection d'appartenance