<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/69de78ad90d1.css" type="text/css" media="screen, projection">

People

Des espaces hybrides à l'enseigne de la convivialité

temps de lecture: 7 minutes

Des espaces hybrides à l'enseigne de la convivialité
Patricia Viel

Interview de Patricia Viel

L'agence d'architecture Antonio Citterio Patricia Viel signe la scénographie du showroom Marazzi dans le cadre de la Milan Design Week. Un espace domestique, accueillant et convivial, où la cuisine ne fait plus qu'un avec le salon grâce à l'utilisation des matériaux céramiques. Un espace qui célèbre non pas la cuisine mais bel et bien le geste de cuisiner, non pas le salon mais bel et bien le fait d'être ensemble.

La cuisine a toujours été un lieu où se nouent les relations. L'histoire de sa typologie reflète l'évolution sociale et technologique, ainsi que la diversité des cultures dans une tension continue et féconde entre tradition et modernité. Lieu d'expérimentation et d'innovation, elle s'inscrit aujourd'hui dans un mode de vie plus hybride, plus polyvalent et que rend parfaitement le concept de « Living Kitchen », cuisine à vivre : une fusion entre cuisine et salon dynamique, ouverte et au cœur de l'espace habité. La scénographie de l'agence d'architecture Antonio Citterio Patricia Viel pour le showroom de Marazzi à Milan se déploie autour de ce thème. Elle donne à voir la polyvalence de la composition des collections Mystone Travertino dans la version Navona, utilisée ici dans son format ovale brillant, et la vibrante luminosité de la collection Crogiolo Rice dans la tonalité Natural (formats 5x15, 7,5x20 et 15x15cm). Pour le plan de travail de la cuisine, le choix s'est porté sur Mystone Travertino Silver.


Quel est le concept qui sous-tend la scénographie ?
« L'objectif du projet The Welcoming Room était de recréer un espace domestique accueillant et convivial » explique l'architecte Patricia Viel. « L'espace de la cuisine ne forme pratiquement qu'un avec le salon. Le dialogue entre les deux espaces est renforcé par les couleurs et les matériaux proposés dans les deux lieux, de même que par les renvois incessants : c'est ainsi que la base de l'assise donne à voir le même grès que celui du plan de travail et du comptoir de la cuisine. Le nouveau mobilier, les murs équipés et la gestion de l'espace : autant d'éléments qui transmettent un sentiment d'appartenance favorisant l'échange et le lien social. L'utilisation du chêne pour la table de cuisine, ainsi que l'utilisation du grès cérame - les petits formats de Crogiolo Rice et l'effet pierre des collections Mystone au caractère artisanal - procurent une sensation de chaleur et d'intimité familiale intemporelle. La richesse des effets de matière et le design du format défient la pureté des intérieurs orientaux, sans ameublement, visuellement riches et sophistiqués mais dont toute l'esthétique repose sur la peau des murs. Ici, seule l'architecture d'intérieur créé l'espace, qui célèbre non pas la cuisine mais bel et bien le geste de cuisiner, non pas le salon mais bel et bien le fait d'être ensemble. »


Quel espace de relations est devenue la cuisine aujourd'hui ?
« Le mot juste ici est précisément 'relations' » poursuit Patricial Viel. Le côté intéressant de la cuisine, c'est sa mise en relation avec le contexte, qui devient un témoignage représentatif de différentes époques et modes de vie. L'un des aspects les plus passionnants de la conception d'une cuisine, c'est précisément le fait qu'elle estle symbole de la mutation sociale, que les designers et les architectes ont photographiée, voire, à certains égards, anticipée. Si dans les années 1970 la cuisine était un espace privé qu'il fallait cacher, aujourd'hui c'est quelque chose qu'il faut montrer à ses amis et qui ne fait qu'un avec l'espace de vie sociale qui était auparavant dévolu uniquement au salon. C'est ce que nous avons voulu transmettre à travers la nouvelle scénographie. »


Quel est le rôle des matériaux céramiques dans la transformation de l'espace cuisine ?
« Ils ont l'énorme avantage d'être polyvalents » conclut Patricia Viel. « La céramique est un matériau merveilleux, l'un des plus anciens et certainement l'un des plus éclectiques, pouvant être à la fois high-tech en termes d'adaptabilité, de possibilités de recherche et de développement futurs et low-tech dans sa beauté visible. En bref, ce sont des matériaux capables de s'adapter et de répondre aux nouveaux besoins»

explorez les collections