<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/5455998644f1.css" type="text/css" media="screen, projection">

Project Portfolio

Esthétique orientale avec des saveurs d'Occident

temps de lecture: 4 minutes

Esthétique orientale avec des saveurs d'Occident

Ryohei Kanda/Roito signe le nouveau flagship store de Morozoff, légendaire confiserie apparue à Kobe il y a près de cent ans

Si lors d'une balade dans les rues de Macao ou de Singapour, vous demandez à un passant votre route pour rejoindre l'un des nombreux flagship stores Morozoff disséminés un peu partout dans la ville, il vous répondra probablement avec un grand sourire, parce que ce nom lui fera penser à ses exquises pâtisseries et à ses atmosphères luxueuses. En effet, Morozoff est le nom de l'une des plus célèbres pâtisseries de l'Asie du Sud-Est - fondée en 1931 par l'émigré russe Fedor Dimitrievich Morozoff, comptant aujourd'hui plusieurs milliers de points de vente, dont 1 000 rien qu'au Japon - qui a su concilier la richesse des saveurs occidentales avec la rigoureuse esthétique japonaise.


En prise avec le projet du nouveau flagship store de Kobe, Ryohei Kanda/Roito s'est retrouvé confronté à la tradition : « Nous voulions créer un projet en relation avec le passé, mais en mesure d'insinuer dans la tête de la clientèle un futur encore plus intéressant. C'est pour cette raison que nous avons reproduit sur la façade de la pâtisserie la conception graphique de l'emballage d'Arcadia (Arcadie), le plus célèbre des produits Morozoff dont le nom évoque le concept grec d'Utopie, autrement dit celui d'une vie et d'un lieu parfaits. »


Dans le magasin, le lien profond avec la nature, élément essentiel de la culture japonaise, est représenté par l'installation au plafond du feuillage multicolore en léger mouvement constant, intercalé de transparentes suspensions sphériques, situées à l'entrée et au-dessus du comptoir, où les visiteurs sont invités à découvrir les myriades de douceurs. Au dos, sur le mur, les matériaux forment des panneaux à rayures de couleurs alternées, un revêtement en mosaïques dans la suave nuance ivoire. Le grès technique custom de Marazzi imitation pierre est aussi posé sur le sol dans un intéressant mix de formats (30x30, 30x60, 60x60), témoignant de l'esprit cross over de la collection. L'espace café, aménagé expressément au fond du local, est un petit salon à l'atmosphère intime, où se détendre loin des bruits de la ville, meublé avec élégance, où les lumières tamisées, les murs de bois et la géométrie nette de Mystone Silverstone Nero exaltent une sobriété luxueuse. Ce grès Marazzi, High Performance, qui reproduit la Pietra serena « réussit à concrétiser la spatialité que j'avais pensée », affirme Ryohei Kanda. En rendant de plus en plus évidente l'imperceptible distinction entre pierre naturelle et grès.


Ph. Daisuke Shima

explorez les collections