<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/c4f88afd41cf.css" type="text/css" media="screen, projection">

La salle de bains sur le devant de la scène

Échange de points de vue entre concepteurs. Paolo D’Arrigo nous dit comment un nouveau mobilier et des finitions précieuses placent la salle de bains au cœur du design d'intérieur. Romano Adolini, quant à lui, souligne qu'une étude adéquate sur l'ergonomie ne répond pas encore à une mutation esthétique.

La salle de bains sur le devant de la scène

Dans la maison comme dans les espaces publics et le secteur HoReCa, la salle de bains est la pièce qui a le plus évolué. Ces transformations ont affecté les finitions et le mobilier, mais c’est surtout la façon d'appréhender l'espace qui a été le plus fortement marquée. Le matériau céramique a trouvé de nouvelles formes au sein de cette évolution, où se dessinent de nouveaux développements. Nous avons demandé à des designers, concepteurs de salle de bains depuis des années, de nous parler des prochains scénarios.

 

Paolo D'Arrigo

« La transformation la plus évidente a eu lieu dans le domaine de l'architecture. C'est une sorte d'inversion des paradigmes : la salle de bains est devenue l'un des espaces privilégiés du design, avec une tendance à une visibilité et présence accrues en matière de mobilier et de décoration. En outre, la tendance à l'intégration ou à l'hybridation de la salle de bains avec les autres pièces de la maison a stimulé la production de nouveaux systèmes, comme des cloisons enveloppantes en verre qui séparent physiquement, mais non visuellement, les espaces au sein des volumes. Cette transformation n'est pas dictée par les marchés, elle est transversale, car elle a ses origines dans la culture et non dans le style. Je trouve intéressant de voir comment des lieux d'échange comme les salles de bain, de simples pièces de service qu'elles étaient sont devenues des lieux d'apaisement loin de la vie trépidante, stimulant une régénération émotionnelle à travers l'utilisation de finitions et de matériaux naturels, associés à des systèmes technologiques et énergétiques toujours plus fonctionnels en matière de confort et d'hygiène.

L'essor actuel des revêtements céramiques peut par ailleurs être freiné s'ils sont simplement cantonnés dans la reproduction de matériaux naturels comme le bois et la pierre. Ne serait-ce que pour contrebalancer la saturation de l'offre, j'estime qu'il faudraitmettre davantage l'accent sur la recherche du langage propre au matériau. »

 

Romano Adolini

« Depuis les années 90, la salle de bains a poursuivi sa transformation : de pièce de service fermée et séparée, elle est devenue aujourd'hui cet espace polyvalent doté de nouvelles lignes stylées, de nouveaux matériaux et de nouvelles finitions. Ce qui a le moins évolué, c'est l'étude ergonomique, l'ingénierie des installations et, du moins en Occident, la technologie des sanitaires, du fait de réglementations rigides et d'une vision encore trop traditionaliste. Des résultats de qualité ont été obtenus tant dans le secteur privé que public, par exemple les toilettes de certains aéroports ou bâtiments culturels.Mais c'est dans le secteur de l'hôtellerie, notamment haut de gamme, qu'a été atteint le plus haut niveau d'évolution spatiale et de fonctionnalité poussée à l'extrême, éliminant toute séparation physique entre la salle de bains et la chambre à coucher.

La céramique est un matériau irremplaçable. Ces dernières années, de nombreuses alternatives ont vu le jour, dont le bois, l'acier, le verre ou les résines synthétiques, mais elle revient aujourd'hui en force, notamment grâce au développement de nouvelles finitions et techniques de traitement qui répondent à une multiplicité d'exigences et de goûts ».

Pourraient vous intéresser aussi..