<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/2351ff82ee70.css" type="text/css" media="screen, projection">

De la terre à la mer

La matière et l'esprit se rencontrent pour la restauration d'une ancienne église à Olbia, à laquelle l'architecture redonne aujourd'hui une lumière nouvelle.

De la terre à la mer

Le projet est un bouleversement exemplaire, un point de vue inédit qui fait passer la façade de la terre à la mer, une vie nouvelle et une magie de lumière.

Sous la direction des architectes Sandra Deiana et Giovanni Antonio Spano, la requalification radicale et courageuse du complexe paroissial San Ponziano à Olbia, réalisée par A1Engineering, est un projet de récupération sociale et un bon exemple de collaboration entre Commune et Église.

C'est, en effet, après l'engagement de la Commune à céder une partie de la structure adjacente à l'église et l'engagement de cette dernière à requalifier l'ensemble de la construction qu'a pu voir le jour un espace urbain plus vivable et plus utilisable.

L'église est dédiée à saint Pontien (San Ponziano), le Pape qui mourut en exil à Molara, un îlot dans le Golfe d'Olbia, et elle fut bâtie aux alentours des années 70 en tant que chapelle pour la maison de retraite voisine.

L'édifice religieux, construit avec des matériaux modestes et agressés par les agents corrosifs de la mer, avait mal vieilli et transmettait un sentiment de négligence et dégradation.

De plus, comme c'était souvent le cas dans les petits villages qui vivaient de la terre, l'église tournait le dos à la mer et la lumière y entrait uniquement par des petites fenêtres situées dans sa partie supérieure et par la porte d'entrée principale exposée à l'ouest. Ce « péché original » faisait régner une atmosphère sombre, froide et bien vite délabrée.

La vision courageuse des architectes a amené air, force et lumière pour créer un petit monde nouveau.

L'idée gagnante est l'inversion du Parvis, déplacé dans le mur Est qui donne sur une place dotée d'un point de vue sur toute la ville.

Les baies vitrées ont été agrandies, les dormants ont été choisis dans les couleurs de la mer pour susciter une sensation de vitalité et de luminosité à l'intérieur du bâtiment.

L'autel et l'ambon ont été réalisés en bois, puis revêtus de dalles céramiques (collection Grande Marble Look Saint Laurent de Marazzi), pour conférer une légèreté apparente à ces deux éléments qui semblent fluctuer au-dessus du sol, recouvert du même matériau, mais dans une tonalité claire (Grande Marble Golden White Lux).

L'église paroissiale devait également avoir son propre trace visuelle, son symbole d'appel. Un signe de la Providence a donc été l'ajout du campanile, autrefois absent, qui étire l'espace de l'église vers le ciel tout en conservant une dimension gracieuse, en bon voisin.

Les architectes ont modifié les proportions de la façade pour l'inscrire dans un plan traditionnel, et le choix des couleurs s'est basé sur les églises typiques de la campagne sarde, de même que les matériaux utilisés : la chaux, le granit, le bois et l'effet marbre des dalles céramiques.

La petite grande église est aujourd'hui un phare qui accueille les voyageurs arrivant à Olbia. Elle dessert le quartier de Poltu Quadu qui compte près de 8 000 habitants.

Cependant, ce n'est peut-être ni de loin ni de l'extérieur que l'église exprime sa raison d'être, mais d'une magie ancestrale que les architectes ont décrite en ces termes : « Le mur derrière l'autel comporte une croisée à travers laquelle la lumière pénètre à l'intérieur de l'église et qui, selon l'heure et la période de l'année, se réfléchit sur le sol en céramique pour créer d'émotionnants jeux de lumière. »

Optimisée au niveau de la performance énergétique et à celui de la conception lumière, l'église, éclairée depuis le bas, à la tombée de la nuit, propage sa lumière sur toute la ville et reste visible depuis n'importe quel endroit du bord de mer, actuellement en cours de requalification pour devenir l'un des plus beaux lieux de la ville d'Olbia.

 

par Virginio Briatore – © ceramica.info

Collection d'appartenance