Project Portfolio

Le luxe de la simplicité

temps de lecture: 10 minutes

Le grès Marazzi orne le nouveau restaurant d'Alessandro Borghese - 1

Clins d'œil à l'histoire de Venise au beau milieu de notes rock du restaurant milanais et de son atmosphère « Gatsby le Magnifique ». C'est le nouveau restaurant du chef Alessandro Borghese au sein de l'historique palais qui abrite le Casino de Venise, où les grandes dalles en grès cérame The Top lient opulence et tradition à la performance maximale

Le restaurant d'Alessandro Borghese se loge dans l'historique palais du Casino de Venise. Un cadre à la fois sophistiqué et confortable, dessiné dans les moindres détails pour faire vivre une expérience à 360 degrés. Cinq salles pour différents « moments » du goût : du restaurant gourmet au bistrot avec pâtisserie, du bar au dehors en passant par la cave à vin. Le design repose sur l'interprétation de l'esprit du lieu, avec des clins d'œil à l'histoire du palais du XVIe siècle, et sur des emprunts stylistiques au restaurant milanais du chef Borghese. « Nous avons tout d'abord voulu comprendre ce que représente Ca’ Vendramin Calergi », explique Alfredo Canelli, architecte du bureau AB Normal, la société d'Alessandro Borghese qui s'occupe de food consulting et de communication. « Le palais fut la demeure d'une duchesse de la maison de Bourbon, amoureuse de Canaletto. Nous avons donc cité le célèbre peintre vénitien à travers les couleurs - le rose et le bleu ciel - qui se mêlent à celles du restaurant milanais. Nous avons emprunté à ce dernier ses effets de matières, même si celui-ci s'inspire de la « Golden Age » de Gatsby le Magnifique. Par exemple, le laiton, typique des années 20, est reproposé sur les petits détails de la décoration, comme les comptoirs ou les joints de l'authentique terrazzo à la vénitienne qui organisent les différentes fonctions du lieu, comme le restaurant, le bistrot et le bar.

La dominance du noir, caractéristique du cadre milanais, est ici reprise sur le plateau des comptoirs et tables et sur certains meubles. À Venise nous avons également reproduit les boiseries murales avec des zones de couleurs « à la façon du Canaletto » qui sortent du périmètre des panneaux en bois. La décoration d'intérieur est un ensemble complexe de détails pas totalement définis, qui encouragent le client à leur découverte. Les restaurants de Milan et Venise se présentent comme deux projets frères parce qu'ils naissent de la même main, mais se différencient par leur caractère. Tous deux ont pour objectif de faire sentir les clients comme chez eux, dans un lieu accueillant et avec une idée de luxe qui est émotion et non pas exclusivité. »

Nous assistons, dans les différentes salles, à l'abondance du grès cérame qui a été posé sur le plateau de tables et comptoirs. Dans la salle du restaurant, le choix s'est porté sur les versions The Top Marble Look Golden White, Verde Aver et Elegant Black, et pour le haut et les côtés des comptoirs nous retrouvons la coloration Elegant Black. Chaque dalle a été façonnée expressément pour son usage spécifique. Une imitation marbre possédant une définition extraordinaire, une grande variété de veines et détails, embellissant les lieux avec un net avantage pratique : « Nous avons choisi le grès cérame pour les plateaux pour éviter de devoir mettre une nappe et pour dresser la table en toute simplicité, avec des serviettes colorées », affirme Canelli. Et pour des raisons de résistance : à l'occasion de show cookings, le chef Borghese a même cuisiné sur les plateaux avec la flamme oxhydrique, ce qui prouve la facilité de nettoyage, l'hygiène et l'indestructibilité du matériau ».

La cuisine est ouverte, visible aussi depuis le jardin. L'allure chatoyante et « vécue » des revêtements de sol en grès imitation corten – collection Mineral Corten Brill, en format carré 60x60 cm – contraste avec l'acier poli de l'équipement professionnel et avec les revêtements muraux en grès cérame de fine épaisseur 6 mm (Grande Marble Golden White, format 120x240 cm). « Ces dalles de grande taille font penser aux vieilles cuisines de l'avant-guerre avec le marbre comme seul revêtement : les cuisines de « bons vivants » dans le sud de l'Italie, poétiques et belles, marquées par les années d'utilisation. En raison des contraintes architecturales, la cuisine de Venise est longue et étroite, accessible par un arc central doré qui rappelle tant les « sottoporteghi », soit les typiques passages couverts de Venise, que l'or de la basilique cathédrale Saint-Marc.

Finalement les toilettes : « l'endroit où nous parlons à nous-mêmes et où tout le monde se prend en photo », précise Canelli. C'est là que se trouvent les plus beaux tableaux de jeunes artistes qui, tour à tour, exposent dans les restaurants de Borghese. « Les toilettes sont tout aussi importantes que la cuisine, et c'est une pièce où le luxe se dévoile dans tous ses détails. » Nous y trouvons, sur toute la hauteur des murs, les dalles de Grande Marble Look Sahara Noir (160x320 cm) et, en contraste sur les plans de toilette et pour les lavabos, la collection The Top Marble Look Calacatta Extra avec des façonnages personnalisés qui jouent avec le dialogue entre les différentes couleurs et la richesse des nuances. Le wood look de la collection Vero Quercia, en version lames de 22,5x180 cm, a été posé sur le sol des toilettes pour donner plus de chaleur et une continuité chromatique avec l'effet corten de la cuisine et avec l'ancien terrazzo des autres salles.

« Nous voulons faire redécouvrir l'excellence du Made in Italy aussi par le biais de collaborations avec nos partenaires. Nous avons fait appel non seulement à Marazzi qui nous démontre le beau et le pratique, mais également à Cierreesse pour la réalisation du magnifique mobilier et à Buzzi & Buzzi pour l'éclairage intérieur du restaurant : une lumière chaude, intime, confortable, voire même bénéfique puisqu'elle est capable de purifier l'air. »