<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/2351ff82ee70.css" type="text/css" media="screen, projection">

Marazzi Conçoit la Maison Parfaite

Ouverte, fluide, accueillante mais surtout à effets de matières.

Marazzi Conçoit la Maison Parfaite

L'architecture fait un clin d'œil à ce « jeu de transparences, de formes claires et dépouillées », cher à Mies Van Der Rohe : un symbole de la modernité qui aime les espaces libres et communicants. Le volume monolithique de verre, héritage de modèles iconiques comme la Farnsworth House dessinée par Mies ou la Glass House de Philip Johnson, propulse les habitations sous les feux de la rampe. Seule et unique spectatrice, la nature tout autour. Les différents cadres se suivent sans interruption, instaurant un dialogue perceptif entre les valeurs de l'intimité, celles du résidentiel et les qualités du contexte. Les grandes baies vitrées et les luxuriantes végétations filtrent non seulement le rapport entre intérieur et extérieur, mais également entre les divers espaces du manoir. Le passage d'une pièce à l'autre constitue l'expérience d'une véritable promenade dans la matière, où la céramique est un fil rougequi se déroule dans toute l'habitation : ni fond ni finition, mais actrice et artisane de la personnalité multiforme de chaque espace.

Des fascinations lointaines s'harmonisent dans le salon, où les murs sont habillés d'un très billant et irrégulier grès couleur argile (Zellige), recréant l'aspect des majoliques artisanales du Maroc, en accord couleur avec le revêtement de sol Mystone Gris du Gent qui rappelle les élégants marbres gris originaires du nord de l'Europe. La zone salle à manger/cuisine séduit par sa chaleur et par sa beauté, où les pieds se posent sur un tapis de bois (grès Vero Rovere) qui se poursuit jusque dans la cuisine en marbre prisé (Grande Marble Look Calacatta Vena Vecchia), en harmonie avec les revêtements muraux dans la même matière. La chambre à coucher dégage une atmosphère tendance mais avec une note d'antan : sur le sol et sur la moitié du mur, telle une boiserie, c'est le triomphe d'un ultra moderne opus incertum en noir et blanc (Ghiara), nouvel épisode du courant à succès « terrazzo veneziano 2.0 », auquel s'assortissent un mur blanc minimaliste (Grande Resin Look Bianco) et un méga bureau revêtu d'un rare marbre vert (Grande Marble Look Verde Aver). Nous retrouvons le binôme opus incertum/marbre (à grain fin et Statuario respectivement) dans l'une des deux salles de bains, alors que dans l'autre, c'est une explosion tactile de pierre et de bois (Magnifica Limestone Taupe et Vero Rovere) qui s'étale devant nous. Un scénario parfait pour les deux volumes graphiques des lavabos, en intense contraste optique entre granit noir et marbre clair (Grande Stone Look Granito Black et Grande Marble Look Calacatta Vena Vecchia). Dans la demeure parfaite, il ne pouvait certes pas manquer un patio, où se détendre dans une dimension hybride intérieur/extérieur, exaltée par les textures terreuses du grès Terratech, dans un sophistiqué assortiment couleur Vinaccia-Senape.

La promenade se termine à l'extérieur, sur une terrasse tendue à un plan d'eau, une plateforme essentielle recouverte de bois et pierre (Vero Rovere et Mystone Gris du Gent), superbe trait d'union entre maison et paysage. Digne couronnement d'une vision de l'habitation où la nature, l'architecture, le design et la technologie vivent dans le plus grand bonheur.

Pourraient vous intéresser aussi..

Bienvenue au Cafè Marazzi

Réceptacle d'histoires, le café est un endroit où se sentir à l'abri, où instaurer des nouvelles ...

Lire la suite

Collection d'appartenance