<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/c4f88afd41cf.css" type="text/css" media="screen, projection">

La cartographie des nouvelles habitudes de vie

Le changement qui s'est opéré dans nos habitudes de vie a été soudain et drastique. En l'espace de quelques mois, nous avons compris que presque rien ne sera probablement plus comme avant. De nombreuses sociétés d'études et de conseil ainsi que les acteurs du marché immobilier cartographient ces changements en détectant les nouvelles tendances.

La cartographie des nouvelles habitudes de vie

C'est ainsi que EXS Italia - le cabinet de recrutement de cadres dirigeants de Gi Group a présenté lors de la reprise les résultats d'une enquête basée sur un panel d'entretiens avec les PDG de plusieurs grandes agences d'architecture d'intérieur.

 

Co-living et espaces partagés

« Les mesures de confinement ont conduit les Italiens à repenser l'habitat domestique et leurs exigences en la matière - explique Filippo Cesarino, Practice Leader EXS Italia – (…) Si nous assistions depuis quelque temps déjà à une confluence des espaces et du confort domestiques sur le lieu de travail, cette convergence est à présent bidirectionnelle, les espaces de travail entrant désormais dans la maison. Jusqu'ici souvent considéré comme un « plus », quelque chose à quoi l'on peut renoncer, le confort revêtira une importance croissante. »

Telles sont les nouvelles tendances que confirme le marché immobilier : l'exigence de réorganisation des espaces domestiques en fonction de la sécurité et une utilisation accrue du télétravail ; la réalisation simultanée de plusieurs activités domestiques - du jeu à l'étude, de la cuisine au travail - dans les mêmes espaces ; le besoin croissant de « coliving », de partager un espace de vie ; le besoin croissant de rester à l'extérieur et d'organiser des espaces extérieurs, vécus comme une extension de la maison.

 

Avant de vendre, on restructure

Dans son analyse des conséquences du confinement sur l'offre existante du neuf à Milan, Abitare&Co, agence de médiation immobilière spécialisée dans la constructions de logements neufs dans la capitale lombarde, a révélé une augmentation sensible d'activités au niveau de la conception technique destinées à apporter des modifications aux travaux en cours sur les biens à la vente. Beaucoup de projets comportaient une grande proportion d'appartements de petite taille ou sans balcon. Les modifications prévoient la fusion de deux unités pour en créer une seule dotée d'espaces extérieurs. Dans d'autres cas, quelques remaniements des appartements ont été réalisés pour favoriser la présence d'espaces essentiellement dédiés au télétravail. Même les toits-terrasses sont redessinés pour une utilisation optimale en tant que lieux de détente ou de loisirs. Les nouveaux acquéreurs demandent un séjour moins grand afin de privilégier un balcon et une cuisine plus spacieux.

 

Les services collectifs sont déterminants

« La maison, en fait, ne se résume pas uniquement à de l'immoblier », précise Paola Caniglia, Head of BU Retail de BVA Doxa, « c'est aussi les services publics, l'électronique de consommation, l'ameublement, la décoration, les loisirs et bien plus encore. »

Pendant les semaines de confinement, de nombreux logements actuels ont mal géré l'impact d'un télétravail intensif - pratiqué simultanément par plusieurs membres de la famille - et vraisemblablement appelé à durer.

Il faudra des délais plus longs et des budgets plus importants pour rénover ou changer son logement (même si des incitations fiscales soutiennent cette demande, ndlr). Mais changer une partie du mobilier pour créer un poste de travail, inexistant auparavant, améliorer la qualité de la connexion Wi-Fi dans toutes les pièces ou encore s'équiper de téléviseurs plus grands et d'appareils électro-ménagers « agiles » sera une démarche beaucoup plus immédiate. L'expérience du confinement a transformé les maisons en salles de sport, de projection et d'écoute de musique, avec une utilisation massive de programmes à la demande, créant ainsi une nouvelle demande. Cette évolution valorisera par ailleurs la présence d'espaces de copropriété pouvant être utilisés à ces fins, mais aussi pour le cotravail.

Telles sont les données qui ressortent de la récente étude BVA Doxa portant sur les scénarios du marché 2020.

Pourraient vous intéresser aussi..