<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/ad95a10e22be.css" type="text/css" media="screen, projection">

Par-delà la surface, les inspirations

De l'échelle du mobilier à l'architecture, les grands formats débrident la créativité des designers et invitent à imaginer de nouvelles utilisations. Trois applications en confrontation : les tables d'Enzo Bauso, les décors d'Antonio Citterio et Patricia Viel et les façades d'Asti Architetti.

Par-delà la surface, les inspirations

Une interprétation des grandes dalles de grès cérame limitée aux seuls revêtements de murs ou de sols serait trop restrictive. Les utilisations vont des façades ventilées aux applications les plus polyvalentes et créatives dans le domaine de l'ameublement. Des technologies d'impression sophistiquées permettent d'imaginer les surfaces comme des toiles vierges où créer des jeux d'ombres et des motifs inédits animant l'espace construit. Trois commentaires de designers pour trois interprétations novatrices des grands formats, de la petite à la grande échelle, de l'art à la décoration intérieure, à l'architecture.

Enzo Bauso est un artiste de Syracuse. Il s'exprime à travers les métaux qu'il tente, pour le citer, « d'éduquer à la fusion avec d'autres matières, éveillant en elles une nouvelle impulsion ». C'est dans le contraste entre matériaux et textures qu'Enzo Bauso recherche son expression. Il a conçu et réalisé à la main des petites tables pour la terrasse de l’auberge Radici de Accursio, le fameux chef étoilé de Modica (Raguse). « Avec pour seule contrainte », précise l'artiste, « d'être belles et légères. J'ai donc pensé que le revêtement d'un mur, en vertical, pourrait changer son concept. J'adore le Marble Look Saint Laurent de la collection Grande. Je l'ai donc transféré sur le dessus des petites tables, en y ajoutant le laiton et en donnant une ligne rétro au design. J'ai aimé dépasser l'idée de sérialité liée au design du mobilier et créer des objets qui soient des pièces uniques. »

D'un projet d'agencement contextuel réalisé par l'agence Antonio Citterio Patricia Viel – « Augmented Surface » pour le FuoriSalone d'Interni à l'Université de Milan (2017) – est née la collection spéciale Grand Carpet, qui montre les possibilités décoratives des grands formats. Associées à des macro-dessins tribaux, des trames de tapis persans créent des effets d'ombre qui animent les surfaces. « Le projet », commentent les architectes, « s'appuie sur la grande dimension des dalles pour innover le rapport entre surface et décor. Utilisée dans un projet pour le revêtement mural, la découpe grand format devient ainsi une opportunité de repenser le matériau. Il serait intéressant de voir Grand Carpet posé en entier en grand format à côté d'une pose fragmentée, je dirais recoupée comme une réutilisation archéologique du matériau, sur le mur ». Cette approche inédite des surfaces convient aux applications résidentielles et professionnelles.

Dans le nouveau bâtiment de la via Ceresio à Milan, l'agence Asti Architetti a utilisé les dalles grand format pour résoudre une situation de chantier compliquée : la façade en question se trouvait tout à côté d'une usine active d'Unareti, la société milanaise qui gère l'électricité. L'accès au chantier était donc limité et les délais très serrés. « L'utilisation de dalles grand format sur le mur aveugle au sud », précise Paolo Asti, fondateur d'Asti Architetti, « nous a permis de réaliser la façade le plus rapidement possible. Le système de construction, à mi-chemin entre système mécanique et pose collée, apporte lui aussi des avantages considérables, la structure en aluminium étant chargée d'unecolle qui fixe la dalle à la structure. En outre, lesystème de barres empêche la courbure de la dalle en lui conservant forme et rigidité. Du point de vue esthétique, la quasi-absence de joints et la variété des textures permettent un travail créatif sur la morphologiedu bâtiment ».

 

Pourraient vous intéresser aussi..

Collection d'appartenance