<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/ad95a10e22be.css" type="text/css" media="screen, projection">

Bien-être, le nouveau luxe

Certains ont fait du bien-être, de sa gestion et de sa conception, une profession. C'est le cas de Patrizia Scafati, ingénieure et Project Manager, responsable des investissements et conseillère d'administration de Terme di Saturnia, qui nous raconte comment le groupe Feidos intervient sur les hôtels.

Bien-être, le nouveau luxe

Feidos est la société qui, avec le fonds d'investissements américain York Capital, a racheté en 2018, pour 40 millions d'euros, à la famille milanaise Manuli, les superbes thermes de Saturnia. Le groupe détient plusieurs structures d'hébergement, dont quelques-unes ont été rénovées récemment.

« Ces six dernières années », raconte l'ingénieure Scafati, « j'ai eu le privilège de m'occuper de trois structures qui proposent des destinations sans égales dans le secteur de l'hôtellerie de luxe : l'hôtel Vilòn, un boutique-hôtel dans le vieux Rome ; la Locanda Rossa à Capalbio, un gîte rural de grand charme dans la campagne toscane (qui n'appartient pas au groupe Feidos, NdR) et le Resort Terme di Saturnia où se situe la source thermale millénaire, unique au monde. »

Les trois restructurations ont été suivies par des équipes différentes. À la base du projet architectural et de la décoration intérieure du Vilòn à Rome, nous retrouvons le set-designer Paolo Bonfini. L'agrandissement de Locanda Rossa a été confié à l'architecte Tommaso Ziffer qui a collaboré avec deux autres designers : Paolo Cattaneo et Paolo Pejrone pour l'étude des ambiances extérieures et des espaces verts.

Les aspects architecturaux et techniques ont été suivis par Lombardini22 dans le cadre du projet de restructuration, alors que la décoration d'intérieur a été remise au studio londonien ThDP, et l'architecte Paolo Pejrone nous a donné des conseils précieux sur le nouveau projet des espaces verts du parc thermal. Des « mains » et des poétiques différentes qui, en commun, ont l'énorme travail de recherche visant à créer des cadres exclusifs imaginés pour tous les types de clients. »

 

De quelle façon a changé l'idée de luxe et quels sont les lieux considérés comme essentiels par vos clients ?

 « Le concept de luxe a beaucoup changé ces dernières années », raconte Patrizia Scafati. « L'idée d'exclusivité peut être associée à une salle de bains particulièrement soignée et accueillante, à un petit coin lecture avec bureau, propice à la méditation ou au travail, ou à un jardin isolé où déguster en toute tranquillité une boisson, où s'arrêter en instant en compagnie d'un livre, ou encore à un point de vue sur du vert et du bleu où réfléchir et écouter de la bonne musique. Des endroits où rester pour s'offrir un peu de temps, où se sentir bien, en harmonie. »

 

Quels sont les services, y compris digitaux, qui seront développés dans vos hôtels ?

« Le rapport direct entre le personnel et le client est primordial. C'est un aspect qui différencie et caractérise l'expérience dans un hôtel de luxe. En dépit du caractère unique du facteur relationnel, les structures disposent de tous les systèmes domotiques. Dans certains hôtels, la chambre comporte diverses scénographies lumineuses, comme au Vilòn de Rome, et des systèmes à distance pour la gestion des accès.La relation avec le territoire, ses typicités et l'utilisation respectueuse de la nature sont des plus-values. Plusieurs services peuvent être réservés - on et offline - dans toutes nos structures : excursions personnalisées, randonnées à vélo, parcours de trekking, accueil pour les enfants, leçons de cuisine et services spa, sans oublier les disciplines sportives les plus disparates, comme le parcours de golf 18 trous de Saturnia. »

 

Quels sont les nouveaux concepts spatiaux pour vos structures et quelles en sont les utilisations ?

« À Terme di Saturnia, où je travaille en ce moment, nous sommes en train de mettre au point des nouvelles salles de relaxationet des services de traitement pour les clients du complexe. Nous sommes aussi sur le point d'ouvrir un bar qui donne directement sur les eaux de la Source millénaire. Cette longue période de distanciation a donné corps à une nouvelle idée de bien-être, plus intime, à celle d'un luxe absolument privé et peu ostentatoire, vraiment exclusif. »

 

Pourraient vous intéresser aussi..

La cartographie des nouvelles habitudes de vie

Le changement qui s'est opéré dans nos habitudes de vie a été soudain et drastique. En ...

Lire la suite