<link rel="stylesheet" href="/static/CACHE/css/cdcb7b4edc43.css" type="text/css" media="screen, projection">

Le showroom Marazzi de Sassuolo : fil rouge entre design, décoration et architecture.

Le showroom Marazzi de Sassuolo : fil rouge entre design, décoration et architecture.


Un seul grand espace d'exposition où non seulement l'architecture est l'élément central, mais le design rencontre également la décoration pour dessiner l'espace.
 

Inauguré en 2015, pour les quatre-vingts ans de l'entreprise, leshowroom Marazzide Sassuolo exprime les points forts, tels que la recherche et l'expérimentation, qui ont permis à la marque de devancer les changements en se faisant porte-parole des évolutions du résidentiel, de l'architecture et du design.

Réalisé d'après le projet de l'architecte Gianluca Rossi du cabinet d'architecture Uainot Architetti, le showroom Marazzi de Sassuolo fait partie intégrante de la grande restructuration qui a intéressé le siège historique, fondé en 1935 dans une région qui est devenue par la suite un pôle international d'avant-garde dans le secteur des carreaux céramiques haut de gamme : le district italien de la céramique.

Déployé sur plus de 1 500 m2 en intérieur et sur plus de 1 000 m2 en extérieur, le showroom s'articule autour d'un concept bien précis : « Regarder au-delà ». À commencer par les quatre grandes tours monolithes de six mètres de haut, tout habillées de céramique, l'ensemble de la salle joue sur l'idée que les carreaux céramiques, vus sous un angle autre que l'habituel, peuvent aussi inviter à lever les yeux.

Tels quatre grands piliers de matières, les quatre tours forment l'élément central du showroom Marazzi de Sassuolo. En effet, elles représentent les quatre matières pivots traduites par les collections de l'entreprise : marbre, pierre, bois et béton.

Organisé en plusieurs zones, le showroom permet au visiteur d'expérimenter et de voir de ses propres yeux les langages transversaux de la construction : de l'architecture à l'immobilier de commerce, des ouvrages de grande envergure à la petite dimension du résidentiel, sans en négliger les origines.

En effet, Marazzi a été la première entreprise à ressentir le besoin de définir les carreaux de céramique comme éléments d'ameublement et d'architecture, en confiant sa direction artistique à des grands noms du design. Dans la zone « bar », nous pouvons alors admirer les créations légendaires de l'entreprise, comme le revêtement mural « Canne d'organo » (tuyaux d'orgue) de Nino Caruso, l'une des premières recherches sur la tridimensionnalité datant de 1970, « La 4 volte curva » (la quatre fois courbe) (1960) de Gio Ponti, connue dans l'histoire du design sous le nom de Triennale, et la toute nouvelle proposition Grand Carpet, des petits pixels imprimés sur des dalles de grand format, par Antonio Citterio Patricia Viel.

Ici, le design rencontre la décoration pour dessiner l'espace ; ici, le design rencontre l'architecture. À cet égard, l'archilab est le corner réservé tout spécialement aux architectes et où, tel un authentique foyer, ils peuvent tester et expérimenter les éléments de l'architecture. À l'instar de tailleurs ou couturiers dans un magasin de tissus, les designers et les architectes peuvent voir et toucher les couleurs, les surfaces et les matériaux de toutes les collections exposées dans des immenses vitrines, afin de trouver la solution parfaite pour leurs projets.

Le showroom Marazzi de Sassuolo consacre aussi une grande place à l'outdoor. Les ambiances mises en œuvre veulent être sources d'inspiration et prouver la continuité visuelle entre les produits pour intérieur et ceux pour extérieur. Elles permettent également d'apprécier les façades ventilées, les différents revêtements de sol et poses, dont entre autres les planchers surélevés.

Le rez-de-chaussée est réservé à l'architecture, aux grands ouvrages et à l'immobilier de commerce, alors qu'au premier étage, l'attention se concentre sur le résidentiel par des corners d'inspiration reproduisant les espaces de la maison. Ici, le visiteur moins habitué à la démarche conceptuelle est guidé à travers les différentes ambiances domestiques, où il peut facilement trouver des inspirations pour la réalisation de son propre cadre de vie.